Dentelle au masculin

Je l’avais vu ici, et depuis je rêvais de le tricoter pour mon chéri. Oui, un châle, qu’il pourrait porter façon chèche. J’avais des envies de dentelle au masculin depuis un moment, et l’hiver commençait sérieusement à s’éterniser par ici, le temps de trouver le bon fil et surtout les bonnes couleurs, et en 3 jours, si, 3 jours (!) il était terminé.

Hecate shawl knit lace for a man kristen kapur

Hecate de Kristen Kapur

 

Il faut dire que le modèle est vraiment particulièrement agréable à tricoter, jamais le temps de s’ennuyer, l’alternance des motifs et des couleurs le rend vraiment très addictif ! Sans compter que les grilles du patron sont vraiment agréables et faciles à suivre et à mémoriser au fur et à mesure.

 

Lace shawl for a man Hécate Kristen Kapur

3 grilles de motifs principaux

Et le bon fil alors ? J’ai fait une tentative de fil 80% acrylique, oui, pas vraiment dans mes habitudes, mais les fils de laine habituels me semblaient trop chauds et surtout je ne trouvais pas les bons coloris dans un fil assez fin. Côté couleur, noir et violet, du classique pour mon chéri.

Lace for a man Hécate Kristen Kapur

Même pas 100 grammes de dentelle légère, légère !

Aiguilles n3,5, je ne pensais vraiment pas que ça irait si vite ! Et bien m’en a pris, ça fait plus de 10 jours qu’il est porté quotidiennement, et je ne me lasse pas d’admirer la finesse de cette belle dentelle, l’alternance des couleurs… J’ai presque eut tout de même un peu de mal à le récupérer pour en faire quelques photos…

Lace shawl for a man Hécate Kristen Kapur

Quelle finesse...

Et comment bloquer de l’acrylique alors ? J’ai testé le technique du “kill acryl”, à la vapeur du fer à repasser, et bien impeccable sur ce fil, et ça confirme ce que j’avais lu à droite à gauche : ça donne un tomber très soyeux à l’ensemble.

Bref, vous aurez compris, il y a bien longtemps que je n’avais pas autant été satisfaite par un projet de tricot, surtout de la dentelle, non, je ne me lasse pas de l’admirer ! J’ai bien fait de faire des photos pour pouvoir me pâmer le temps que chéri rentre !!!

Lace shawl for a man Hécate Kristen Kapur

Hahhhh !

 

Modèle Hécate de Kirsten Kapur
(modèle payant sur Ravelry)

Aiguilles n°3.5

Fil : 10% laine, 10% mohair, 80% acrylique

Advertisements

Mondays’ WIP #15

Mon encours du jour…

Ben quoi, c’est du boulot le blocage, j’essaie justement de me soigner et d’arrêter de croire que tout est fini lorsque la dernière maille est rabattue…

hecate tricot chale

oui, il y a du soleil...

 

Sinon, vous me croyez si je vous dis que j’ai mis trois jours à le terminer ? J’en reviens pas moi-même… j’ai hâte de le voir porté, car, il n’est pas pour moi, mais je le verrais tous les jours tout de même.

Avez-vous reconnu ce très beau modèle ?

Un gilet Islandais

Il est encore temps pour porter un petit gilet an laine, non ? Mais quelle laine surtout ! Un bouclé tout doux et tout moelleux, et chaud… Quand je l’ai trouvée, je ne savais pas encore ce que j’en ferais, et ce modèle, Peysufatapeysa (j’ai fait un copié/collé, impossible de me mettre son nom imprononçable dans la tête/les doigts), ce modèle donc était dans ma liste de projets en attente depuis des lustres. Plus d’un an en tous cas. Je me suis dit que pour un modèle à steeker, ce beau fil avec des fibres super longues et bouclées serait idéal, la jauge correspondait, il y avait plus qu’à s’y mettre.

 

Peysufatapeysa lopi tricoteuse d'islande

Peysufatapeysa

 

Le modèle est inspiré du costume féminin islandais du 18ème siècle (dixit sa créatrice), et ce qui m’avait plus ce sont les espèces de “volants” en bas des manches et du corps.

 

Peysufatapeysa lopi tricoteuse d'islande

Un vrai tricot de princesse

 

J’ai fait la taille M, explications assez claires à condition de bien lire toutle patron avant. Je trouve que la taille est bien ajustée, ni trop peu ni trop, juste ce qu’il faut.le modèle se tricote depuis le bas, en allers-retours tout d’abord, puis en rond, et on coupe avant de faire les finitions.

 

Peysufatapeysa lopi tricoteuse d'islande

Même de dos

 

Côté finitions, autant mon Brynja m’avait paru interminable, des semaines avant de me mettre aux finitions, autant pour celui-ci, je les ai faites dans la foulée. Sans doutes parce que je m’y attendait. Donc, le steek, même plus peur, comme quoi, il suffisait de s’y mettre.

Souvent dans les modèles qui se tricotent depuis le bas, ce que je déteste c’est la phase du grafting (la cou

ture au niveau des aisselles, sensée être invisible). Il y a toujours un moment ou j’oublie une boucle, je comprend bien le principe, mais au moment de le faire, c’est jamais très propre

, ça a même tendance à gâcher les finitions de mes tricots. J’ai donc testé autre chose, j’ai rabattues ensemble ces fameuses mailles avec la technique à 3 aiguilles.

 

Et pour me motiver en me disant que je n’aurais pas toutes ces finitions à faire après, je l’ai fait au moment ou j’ai placé les manches et le corps sur la même aiguilles circulaire, sur l’envers du travail. Le résultat, en dehors d’être bon pour mon moral, est aussi relativement propre, mais encore perfectible. Après ce “bind off” (oui, quel peut bien être le substantif en français ? rabattage ? le mot existe, mais un peu barbare), donc après cette manip, il reste encore les petites mailles que l’on fait habituellement de part et d’autre du grafting, et qu’il faut aussi faire ici pour combler les petits trous. Mais là aussi, je pense que ma technique est perfectible. C’est toujours une espèce de bidouille, que je ne trouve pas très propre. Si quelqu’un à des pistes, des sites ou des livres, je suis preneuse.

Je regrette un peu de ne pas avoir fait la partie du corps volantée un peu plus longue, elle ne rend pas tout à fait comme sur le modèle, et je pense que ça collerait mieux à ma silhouette. Si je le refais je pourrais peut-être aussi ajuster un peu plus le col. Mais pour le reste, j’adore !

 

Peysufatapeysa lopi tricoteuse d'islande

Volants

 

Modèle Peysufatapeysa de Margrét Linda Gunnlaugsdóttir

Mondays WIP #12

Si, si, je tricote toujours… Mais ça avance toujours moins vite que les petits bonnets taille enfant…

Et sur mes aiguilles il y a un beau gilet de princesse, au nom aussi exotique qu’imprononçable et qui était sur ma liste depuis bien longtemps…

steek Peysufatapeysa tricoteuse d'islande gilet

Un petit coup de ciseaux ?

Je prend un sacré risque, je le tricote dans un fil un peu étrange, soyeux et doux, bouclé comme la fourrure d’un jeune agneau. Sa douceur n’égale que sa chaleur, je l’ai déjà testé dans un autre coloris pour une écharpe.

Le steek est fait en suivant cette méthode. Même pas peur cette fois-ci ! Restent les finitions, et les finitions sur les modèles islandais, c’est en général long. Enfin, ça paraît long quand comme moi on voudrait le porté “tombé des aiguilles”…. Reprendre les mailles pour les bordures, pour le col.

J’ai un peu pris de l’avance puisque j’ai fait un “faux grafting” au niveau des aisselles, directement en commençant le col. C’est à dire que j’ai tricoté les mailles du corps et des bras correspondant aux aisselles (celles qui restent à grafter à la fin) en suivant la technique du rabattage à 3 aiguilles. J’avais ça en tête depuis un moment, ça marche bien !

Si tout va bien, j’en verrais le bout d’ici la fin de la semaine. Chouette il fait encore bien froid, je vais encore avoir bien l’occasion de le mettre !

 

Ca ne marche pas toujours comme on veut…

Celle de droite (qui est en fait la chaussette de gauche) est terminée.

Et celle de gauche, vous voyez ? Si, si, regardez bien…

Tricot chaussette jackard noir violet

: (

Allez, j’y retourne…

12…

Car ouui, c’est parti ! 12 paires de chaussettes en 2012. Drôle d’idée, hein ?

12 socks in 2012 Ravelry KAL

Il y a de toutes façons quelques paires qui seront ensuite sous le sapin l’année prochaine. Enfin, si je me tiens au challenge parceque c’en est un pour moi. J’ai a peu près la liste des 12 paires que je veux faire en 2012. Pas mal de trucs sympa, différentes techniques, et aussi des trucs rigolos comme des chaussettes de yoga à tricoter l’été.

Mais pour le moment, il est encore temps de tricoter pour cet hiver (d’autant plus que mes voisins du dessous sont absents depuis de longues semaines, le plancher est super froid ! J’ai jeté mon dévolu sur ce modèle (gratuit) de Drops :

Fabel drops design socks tricoter chaussettes drops

Le gilet aussi il me fait de l'oeil...

Mais j’ai choisi du violet – c’est que je vis pas dans une station de sports d’hiver, ce sera plus facile à porter en ville.

Fabel socks drop design tricoter chaussette noir violet

Avec une jupette ça peut le faire, non ?

Comment ça, il y a que du noir et du violet ici ?

Ma technique de tricot en rond est toujours pas au point, mes côtes 2/2 sont bien penchées…

Un peu de douceur pour mes épaules….

Décidément je suis vraiment à fond dans les couleurs en ce moment…
Noir et Turquoise… Une pelote de chaque…

Et c’est aussi que je me décide à déstocker un peu, histoire de faire de la place, histoire de pouvoir… restocker! On se refait pas !

J’ai donc jeté mon dévolu sur ce minisweater, modèle trouvé sur Ravelry, vite fait, peu de finitions, parfait, et en plus, il réchauffe déjà mes frêles épaules !

Mini Sweater Knitting Tricot Stephanie Japel

Des petites manches ballon...

 

C’est là que je me rend compte que l’année dernière aussi, j’avais fait un mini cache-cœur au tricot, en turquoise aussi… ?????

En fait, il tombe à pic, porté avec une petite robe, ce sera parfait pour les fêtes – oui il était temps d’y penser ! Allez, une petite portée, non pas que j’aime jouer les mannequins, mais il faut dire que pour du tricot, c’est la seule façon de se rendre compte.

Mini sweater kintting tricot Stephanie Japel

Ah ! Lumière de décembre !

 

Côté photo, j’ai encore des progrès à faire !

 

Modèle : minisweater de Stéphanie Japel

Au final j’aime bien cette combinaison… ça m’a donné d’autres idées ! Et le modèle aussi je l’aime bien, je remet sans doutes ça dans un autre fil aussi.

%d bloggers like this: