Du bleu et des torsades

Je l’avais provisoirement laissée de côté cet été, mais le temps s’étant brusquement rafraîchi en octobre, je m’y étais remise, et elle fait le bonheur de mon chéri à qui elle était destinée…

Blue Aran

Blue Aran

Bien longue comme il voulait, 1 m 75 tout de même… Mais un bonheur à tricoter et à regarder!

Du point Mousse#2

 

Il va être long ce rang...

Il va être long ce rang...

 

Modèle ici: Petites Choses.

Du point Mousse#1

Le Point Mousse, c'est long...

Le Point Mousse, c'est long...

Oui, c’est très long… 85 rangs de point mousse pour le dos, avec des aiguilles n°3, c’est long…

Mais je commence à avoir la technique. J’ai fait plusieurs essais. Je crois que la plupart des tricoteuses font le point mousse avec seulement des rangs à l’envers, mais chez moi, je ne sais pas si ça vient de ma façon de tourner le fil ou de la tension, je trouve que mon point est plus régulier avec uniquement des rangs endroits. C’est encore plus long. Et ça ne supporte pas le moindre défaut. Mais qu’est-ce que c’est beau !

Modèle ici: Petites Choses.

21 Secrets#1

Since I finally manage to get to view the videos, I started with Connie‘s workshop “Get It Out – Get It Down”.


Some pictures of this process that I really enjoyed… I tried as much as I could to change some of my habits regarding Art Journalling, worked in vertical position, in a different place, and enjoyed a different kind of light on what I was doing.

 

 

Still afraid of the white page... I wrote on a pic from a newspaper...

Still afraid of the white page... I wrote on a pic from a newspaper...

 

Although I know, yes but from an intellectual point of view only that it is OK to actually write anything on my journal, although I know I’d be able then to cover it, to hide it under layers, I never did. I had this strange feeling or impression that writing “negative things” on something as precious as one of my Art Journal Pages would stay there anyway… and I would remember it when looking at the page. Then, I also realized, that this is me, anyway.


 

 

I hadn't paint in vertical position for... ages !

I hadn't paint in vertical position for... ages !

 

 

I was amazed by these great effects !

I was amazed by these great effects !

 

I was so happy with the texture I manage to get, although I did not not have anything that would look like gel, and I used geso instead. But trying to make it as thick as I could. ‘Tried to get some wild texture too.

Then, I loved this result so much, as much as the color mix that I kept it quite simple, and kind of transparent – and isn’t the purpose there to be transparent with/to myself and get things out ?

 

I'm getting it out ON my page !

I'm getting it out ON my page !

 

So I glued all the pieces I had written (actually about some stupid material stuff that is bothering me at the moment… and that I still don’t completely know how to handle), and kept the parts “Leave me In Peace” on a corner ! Yes, because all these kind of small details are also big enemies of my creativity.

 

Playing, playing and playing !

Playing, playing and playing !

 

And then after playing, with colours, trying to use as freely as possible my brush (although I don’t really have very long ones), and using a lot of collage elements, which I usually don’t do too much, maybe I was in the mood for collage after gluing my “thoughts”. It was almost finished. But I knew since I had my writing there that I needed to add something. I looked at it until it popped to my mind “A Piece of Peace”. This is what Art Journalling is for me, Peace for my soul, an escape from material problems and from personal doubts. And this is exactly what it was yesterday when I did it, and this is what it means to me “Get It Out – Get It In”. Facing what as to be faced in order to move forward… and CREATE !

Par 4 Chemins # XVIII Akasha

18ème thème, soit près de 4 mois pour ce projet créatif croisé. 18ème et dernier thème pour moi. Je reviendrais peut-être vers l’aventure plus tard, mais pour l’heure, et suite à mon inscription à 21 secrets (chez DirtyFootPrints Studio), je préfère me concentrer sur ce projet là et ne pas m’engager alors que je ne suis pas sure de pouvoir suivre ce rythme hebdomadaire.

Akasha. Le 5ème élément. Esprit? Source? Souffle? Thème peu facile à vrai dire. Tout de suite je me suis dit que je n’allais pas tenter de représenter quoi que ce soit, mais plutôt la façon dont je me sens vis à vis de cet élément. J’ai parcouru mon Journal, et je suis tombé sur un très beau fond orange fait il y a de longues semaines et que je n’avais jusque là pas utilisé faute… d’inspiration. Orange. La couleur de l’illumination spirituelle.

J’ai ensuite voulu y placer un visage, que je voulais très neutre et même transparent au départ. Mais rien à faire, je l’ai de plus en plus détaillé, ajouter le haut du corps, puis les cheveux. J’ai passé énormément de temps sur la couleur de la peau. Rien ne collait. Rien n’allait avec le orange. Et peu à peu…

Au final, je suis vraiment très satisfaite de cette page, autant du point de vu visuel que de toutes les émotions, sensations et pensées qui m’ont traversée pendant sa réalisation. Dans le cadre de Par 4 Chemins, c’est celle sur laquelle j’ai passé le plus de temps. En général, je passe rarement plus d’une heure, une heure trente maxi, mais souvent moins. Là j’ai vraiment du m’appliquer. Des couches et des couches d’acrylique pour la couleur de la peau. Et ce n’est qu’à la fin que j’ai commencé à y mélanger de la craie aquarellable bleue (ben, avec de l’acrylique et de l’eau, ça marche !), du bleu, de plus en plus de bleu. Et au final, ce bleu me soulage ! Il m’apaise.

Pour cet élément immatériel, on est loin de la légèreté et de la transparence que je visais au départ. Et peut-être est-ce là l’essentiel. Toute humaine que je suis, je suis incarnée dans la matière. Même si l’Akasha est ce qui donne souffle et sens à ce que je suis, il n’en reste pas moins que cette perception se fait depuis le plan matériel. Mais les ponts existent. Des portes. Il faut savoir soulever le voile, retrouver tout le sérieux et la gravité du regard de cet autre moi qui semble si jeune, mais plein de sagesse et d’innocence.

En fignolage, j’ai ajouté quelques éléments de collage. Je n’en utilise pas tant que ça en ce moment, mais j’en ai de plus en plus envie. Mes tout petits ciseaux sont de sortie, et je m’amuse !

C’est en tapant l’article que je me rend compte de la symétrie avec l’autoportrait (thème # X).

Du coton bleu…

J’avais du racheter une pelote de coton orange pour finir mon cache-cœur (et oui, comme je pensais faire des manches courtes au départ, j’avais prévu trop juste), et j’ai pas pu résister quand j’ai vu ce magnifique bleu de la même qualité.

Echantillon ajouré # 1

Echantillon ajouré # 1

Je fais donc des échantillons. Je le verrai bien pour faire un petit gilet… mais sans trop de coutures !

Echantillon ajouré # 2

Echantillon ajouré # 2

Echantillon ajouré # 3

Echantillon ajouré # 3

Je ne suis pas encore convaincue. Peut-être est-ce la taille des aiguilles ? J’ai fait ceux-là au n°3,5, peut-être que je vais faire d’autres essais au n°3.

Par 4 Chemins # XIV Air

Déjà le 14ème thème, et ce n’est pas sans fierté que je regarde un peu derrière moi et que je me dit que j’ai tenu ! Malgré pas mal de déplacements, j’arrive à m’organiser avec les thèmes. Ce ne sont pas les seuls thèmes sur lesquels je travaille dans mon journal, mais c’est vrai que le fait d’avoir une dead-line toutes les semaines me maintient dans une sorte d’énergie qui me fait aller de l’avant.

Trêve de blablas, le thème de cette semaine c’est l’Air. Et pour la première fois je sèche! Pas tout à fait non plus. L’Air, c’est pourtant bien mon élément, il y a pas à dire. Et je me réjouissais de m’y consacrer. Mais voilà que je fais une série de méditations pour apprivoiser l’élément Eau en ce moment, et c’est je pense ce qui m’a très fortement influencée vendredi soir quand j’ai voulu faire ma page… Je ne vous montrerais pas le résultat aujourd’hui, je me le garde de côté pour le thème de l’Eau! D’autres raisons à ce thème “décalé“, c’est sans doute aussi tout le travail avec le bouquin de Julia Cameron, qui m’amène à être plus à l’écoute de mes émotions. Pourtant j’ai déjà fait pas mal de pages sur le thème de l’Air…

Bref, 2ème essai donc… Je me ré-imprègne de l’élément Air avant de commencer, fenêtres ouverte, ma fontaine est éteinte, un peu d’encens… C’est parti !

Art_Journal_Element_AIR

J’ai utilisé cette fois-ci un fond. J’aurais voulu donner à la fois une impression de mouvement et de légèreté, mais de pouvoir aussi. J’en ai fait des couches avant de parvenir à ce résultat dont je ne suis pas si satisfaite. J’ai utilisé pas mal de choses pour cette pages, des craies et crayons aquarellables, des acryliques diluées sur lesquelles j’ai vaporisé de l’alcool – au passage, faut que je creuse cette technique qui dissout un peu l’acrylique en créant des effets pas inintéressants. J’ai travaillé au mouchoir pour donner du “souffle” à ma page !

La Libellule est un animal que j’affectionne particulièrement. Comme le papillon, elle se présente souvent à moi pour me faire signe.

Et je continue sur ma lancée… des mots ! Légère comme l’Air ? Pure comme l’Air ? Transparent comme l’Air ? Tout est possible. L’Air est l’élément qui porte mes souhaits, mes désirs et mes pensées les plus subtiles.

Rendez-vous dans 15 jours pour voir ma page sur l’élément Eau…

Et pour tout savoir…

55516963_p

Chez Alienor :

Alienor_Air

Chez Aegiale :

P4C_14_Air20100912400

%d bloggers like this: