Semaine 1 – Retrouver le Sentiment de sécurité

Quelques réflexions sur cette première semaine…

Les Artistes Fantômes
Julia Cameron nomme Artistes-Fantômes ceux qui n’assument pas d’être artistes, et qui vivent leur vie artistique par procuration. Au travers des créations des autres artistes. Ces personnes se tournent en général vers des carrières en lien avec le domaine artistique, mais sans créer elles-mêmes.

J’ai été certainement à plusieurs reprises tentée de devenir un “artiste-fantôme”. Ma principale excuse était l’argent bien sûr. Alors qu’en y regardant de plus près, ce que je faisait ne me permettait pas d mieux vivre pour autant. Et puis, je ne suis pas peu fière d’avoir su dire stop. Je me suis assez vite dit que si j’avais quitté une certaine orientation professionnelle qui me permettait d’être vraiment à l’aise financièrement, ce n’était certainement pas pour faire les choses à moitié.

C’est assez insidieux, mais en réfléchissant je pense que parfois certains artistes se servent aussi des “Artistes-Fantômes” en tant que faire valoir, pour avoir une équipe dévouée à leurs côtés aussi. Régulièrement, on tente de me replacer dans ce rôle là. De moins en moins il est vrai. Auparavant, ce genre de situations me remplissait de nouveaux de doutes, je me disait que certainement si ce n’était que pour cela que l’on faisait appel à moi, peut-être n’avais-je pas autant de talent que je pensais en avoir. Et puis, tel l’Aigle, j’ai regardé les choses d’en haut. Je me suis dit que si moi-même je n’étais pas sûre de la valeur que je pouvais avoir, comment les autres le pourraient-ils? Et ma voix est de plus en plus ferme et de plus en plus claire lorsqu’elle répond que non, non, ce n’est pas mon métier.

Chemin

Protéger notre Enfant Artiste Intérieur
Oui, bien sûr. En lisant cela paraît évident qu’il vaut mieux ne pas se confronter trop rapidement aux critiques des autres. Mais là je sens bien quelques réticences chez moi.

Je suis d’une nature tellement peu sûre de moi, que je fais partie de ceux qui justement attendent des années et des année d’être sûrs d’être à la hauteur. Pas seulement une forme de perfectionnisme. C’est plutôt que j’aime savoir que je suis légitime à la place que je revendique. Faire les choses devant des amis est une chose. Pour un public en est une autre. Et souvent je constate que les choses ne sont pas aussi simples. Par respect pour le public justement, mais aussi pour mon propre plaisir, j’aime que les choses soient au moins “présentables”. Or les autres ne le pardonnent pas forcément. Combien de retours de manivelle n’ai reçus, parce que l’on interprète cette timidité et ce perfectionnisme comme de la supériorité et une attaque directe contre ceux qui n’ont pas le même degré d’exigence.

Je n’ai pas encore totalement réussi à concilier tous ces aspects. La solution qui me convient le mieux est celle de faire la sourde oreille. Ne pas entendre ce que disent les autres, ne pas chercher à avoir leur approbation, et ne pas me sentir atteinte par les critiques.

Votre ennemi intérieur : Convictions Négatives élémentaires

Julia Cameron cite Joseph Chilton Pearce :
” Pour vivre une vie Créative, il ne faut plus craindre d’avoir tord.”
C’est bien là une de mes principales limitations…

Croire que je n’ai pas ma place, que je n’aurais rien à dire, rien à apporter. Et bien bien sûr la peur et l’angoisse d’être confrontée à la critique. La peur du refus. la peur d’avoir l’air bête aussi.

Croire aussi qu’il est trop tard. Que j’aurais du commencer plus jeune. Que je n’aurais pas le temps. Le temps avant quoi d’ailleurs ? De mourir ? De vieillir ? Une fois de plus mon intellect sait bien qu’il n’en est pas ainsi, mais mon inconscient refuse de l’admettre et émet toujours des réserves.

Pour y remédier ? Les bonnes vieilles affirmations Positives ! J’avoue que je n’ai jamais été suffisamment assidue avec mes affirmations positives pour pouvoir vraiment en tester les effets. Je suis en général plus à l’aise avec ce qui a trait à la visualisation créatrice. Je vais un peu travailler la dessus, ça rejoint un peu le blocage que je sens concernant les mots… Et j’y reviendrais très certainement.

boulot

About Sofiah
What is not there may become true and real if you put yout energy into it.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: